technique de qwankido
Sans titre

 Les techniques du qwankido


Les Origines du qwankido

Les techniques du Qwan Ki Do proviendraient en partie de quatre grandes écoles dont la célèbre école des moines shaolin.

Du courant chinois, nous trouvons trois écoles principales:

  • L’Ecole SHAO LIN ou TIEU LAM, dans laquelle se retrouve une grande variété de techniques, dont de nombreux coups de pied sautés ou encore les techniques de CHIN NA ou CAM NA.
  • L’Ecole WO MEI ou NGA MI, de la montagne Wo Mei Shan, regroupe de nombreuses techniques de saisie et de projection, ainsi que les techniques basées sur l’observation des animaux.
  • Enfin, l’Ecole TANG LANG ou DUONG LANG, caractéristique du sud de la Chine et de l’ethnie Hakka, est basée sur l’imitation de la mante religieuse, avec des attaques rapides des membres supérieurs, visant à percuter les points vitaux, ainsi qu’à luxer les différentes articulations.

qwankido_sanary_photo2.jpg


Les écoles vietnamiennes, quant à elles, sont réputées entre autres, pour les ciseaux volants, ainsi que pour la boxe libre utilisant les coudes, les genoux, sans oublier les tibias.

Le Qwan Ki Do est une synthèse de styles d'arts martiaux sino-vietnamiens. Il représente l'aboutissement de plus de 25 ans d'études et de recherches effectuées par un expert des arts martiaux vietnamiens : Maître Pham Xuan Tong héritier testamentaire du maître Châu Quan Ky.

Malgré les nombreuses influences vietnamiennes et l'origine de son maître fondateur, les sources du Qwan Ki Do viennent en majorité des arts martiaux chinois.

On y trouve de nombreuses techniques zoomorphiques (appelées Linh Thu), des clés (appelées Chin Na ou Cam Na), pieds/poings (incluant coudes et genoux), et l'utilisation des armes. Comme dans de nombreux arts martiaux vietnamiens, les termes en vietnamien utilisés sont souvent des traductions ou des transcriptions de termes chinois.

Au Qwan Ki Do la casse est présente permettant la démonstration de la synergie du travail technique, de la concentration et selon le phrasé requis de l'extériorisation de l'énergie vitale.


Les armes naturelles utilisées au QWANKIDO

  • Poing, deux premières phalanges : Kho Lau
  • Revers du poing : Binh Son
  • Poing marteau ou marteau de fer : Thiet Chuy
  • Tranchant de la main : Cuong Dao
  • Paume de la main: Hung Chuong
  • Dos de la main : Binh Chuong
  • Avant bras : Doc Moc
  • Coude : Phuong Duc
  • Technique de (coup de) pied : Cuoc Phap
  • Bol du pied : Kim Tieu
  • Plante du pied : Ma Tuc
  • Tranchant extérieur du pied : Bang Tuc
  • Coup de talon : Thiêt Tieu
  • Genou : Thiet Chuy Cuoc
techniques_qwankido.jpg

Système de grades

Les grades utilisés sont au début appelés Câp (prononcé « keup ») et augmentent jusqu'au nombre de quatre selon le niveau du pratiquant. Ces Câp sont représentés par des barrettes bleues (à partir de 13 ans) sur la ceinture blanche du pratiquant (chez les enfants le système de Câp est préservé, mais les barrettes sont de couleur rouge.

Si l'enfant qui a atteint les quatre barrettes rouges n'a pas encore 13 ans, il passera une ceinture violette et les Câp seront représentés par des barrettes blanches jusqu'à l'âge de 13 ans où il pourra commencer à passer les Câp bleus).

Ces barrettes sont au nombre de quatre. Le niveau débutant représente le vide infini (Vô Cuc).

Le 1erCâp ou Thai Cuc (genèse de la mutation) est suivi par le Luon Nghi (dualité entre les deux polarités Am et Duong) puis par le Tu Tuong (les quatre points cardinaux) et enfin par le Ngu Hàn (les cinq éléments).

Après le 4e Câp (ou ceinture bleue à une époque), le pratiquant peut se présenter à l'examen national de la ceinture noire. Une fois ce niveau acquis, vient ensuite le grade de 1er Dang.

Dès lors, la ceinture devient noire avec un liseré rouge et peut gravir les échelons jusqu'au 5e Dang.

A partir du 6e Dang la ceinture est à pavés rouges et blancs, bordée d'un liseré jaune.

Le nombre total de Dang au Qwan Ki Do est de dix.

Le 9e et 10e niveau représente le Sieu Dang ou niveau expert, et n'est décerné qu'au vétéran qui aura voué sa vie au Qwan Ki Do.

Cette ceinture est blanche, bordée de jaune, avec une rayure rouge au centre.

Le Chuong Mon Dai est la ceinture du maître fondateur, transmise par le maître Châu Quan Ky au maître Pham Xuân Tong ; elle regroupe les cinq couleurs du Qwan Ki Do (rouge, vert, jaune, bleu, noir et blanc) que l'on retrouve sur l'emblème qui est un dragon. Cette distinction est garante de l'étique et de l'authenticité de la méthode.

qwankido_sanary_photo.jpg



Les valeurs du QWANKIDO

Voici les dix principes fondamentaux du Qwan Ki Do :

  1. atteindre le haut niveau technique du Qwan Ki Do, en cultivant les notions d’effort, de persévérance, de confiance en soi, de respect d’autrui, dans l’esprit ancestral de notre art martial ;

  2. forger corps et esprit pour soi et pour autrui, sans nourrir sa propre vanité et orgueil ;

  3. pratiquer les vertus morales qui fondent le Qwan Ki Do : droiture d’âme, probité, gratitude, simplicité, modestie, tolérance ;

  4. développer le Qwan Ki Do selon les nobles traditions millénaires transmises de maître en maître, ne jamais trahir cet état d’esprit par la mesquinerie individuelle qui tente à semer la médisance, la scission ou la dissidence dans la méthode ;

  5. cultiver la notion de respect envers les enseignants, les dirigeants, et l’esprit fraternel entre membres ;

  6. considérer la pratique des combats d’arts martiaux ou les assauts libres comme un moyen de progresser et non une fin en soi ;

  7. ne faire usage de l’art martial qu’en cas de légitime défense ;

  8. appliquer rigoureusement les règlements établis par la World Union of Qwan Ki Do ;

  9. pratiquer avec assiduité au cours, respecter la notion d’hygiène et les conditions d’admission au club de Qwan Ki Do ;

  10. respecter tous les autres arts martiaux.