technique de qwankido
Sans titre

Maître PHAM XUAN TONG

Maitre_Chau_Quan_Ky.jpg
Un jour, Maître Châu Quan Ky est appelé à Go Vap, petit hameau du Sud Vietnam, pour prodiguer ses soins. Surpris par un orage tropical, il tente en vain de protéger ses plantes médicinales, quand une petite voix d’enfant attire son attention. 

Cet enfant âgé d’une dizaine d’année, qui s’appelle Pham Xuân Tong lui offre l’hospitalité.

Pham_Xuan_Tong.jpg
Emu par sa bonté, il demande sa date de naissance et après avoir établi sa carte du ciel (horoscope chinois), il prie ses parents de lui confier cet enfant, promettant de lui transmettre ses connaissances des arts martiaux si, toutefois, il peut supporter toutes les épreuves.


C’est une période très difficile, que le jeune Pham Xuân Tong doit traverser. Un exemple: pendant les deux premières années, l’entraînement ne porte que sur les positions et les techniques de base.

Dès l’âge de 14 ans, la durée de l’entraînement quotidien passe à quatre heures (1h30 tôt le matin et 2h30 le soir).


A 19 ans, il laisse derrière lui plusieurs victoires au plan national. A 20 ans, après avoir abandonné la compétition, il se consacre à l’enseignement et à la recherche. Il étudie simultanément l’art martial et la médecine traditionnelle, la phytothérapie, la digipuncture, les massages.


eleves_qwankido.jpg
Quelques temps plus tard, il doit se résigner à informer son Maître de son intention d’aller en Europe, plus précisément en France afin poursuivre ses études supérieurs.

Le jeune Pham Xuân Tong rejoint la France (en l968) où il doit terminer ses études.

Dès cette période commence le développement d’un art martial nouveau qui fait rapidement de nombreux élèves. La compétence, la persévérance ainsi que les qualités pédagogiques de cet homme le hissent au niveau des plus grands experts vietnamiens en occident.


Cette régulière ascension, le soutien de ses élèves et l’appui de ses amis aboutit en 1981 à la création de la méthode :

QWAN KI DO – QUAN KHÍ ÐAO

Pham_Xuan_Tong_Qwankido.jpg